DE L’EVE A L’EAU - CIE DES LUMAS - 2019

De l’Eve à l’Eau - Cie des Lumas - Angélique Clairand et Eric Massé

 ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez  ©Jean Louis Fernandez

Eric Massé et Angélique Clairand, concepteurs et co-directeurs artistiques de la Compagnie des Lumas, abordent un cycle de recherches autour de la thématique de la « rupture sociale » et la « névrose des classes** » à partir de romans, d’essais sociologiques et de leurs propres témoignages.

Leur création De l’Eve à l’Eau écrite à quatre mains en français et parlange (langue poitevine) aborde les problématiques propres aux transfuges de classe, à l’émancipation de la servitude, au passage entre les langu(ag)es de la vie rurale à la vie urbaine.

​Eve est une ancienne agricultrice perdue dans les prairies de sa mémoire. Sa fille, diplômée de l’enseignement supérieur, s’est émancipée de son milieu d’origine en le reniant. Pour communiquer avec sa fille, Eve n’a plus que les mots de la langue rurale de son enfance, aujourd’hui moribonde – le parlange. Autour d’elle, des hommes et des femmes enquêtent, inventent et font ressurgir langues et langages : wolof, français, anglais...Toutes et tous parlent d’un même trouble : sentiment d’imposture, mélange de honte et de fierté, peur de passer pour un « plouc »... Et tous sont mus par une même force : la revanche.

Distribution

Conception et écriture : Angélique Clairand et Eric Massé
Avec : Angélique Clairand, Adèle Grasset, Eric Massé, Mbaye Ngom, Hélène Schwaller
Scénographie et collaboration à l’écriture : Johnny Lebigot
Créateur lumière : Yoann Tivoli
Composition musicale : Marc-Antoine Granier
Costumes : Laura Garnier
Collaboration artistique : Hugo Guittet
Régie générale et plateau : Simon Lambert-Bilinski
Conseiller linguistique en poitevin-saintongeais : Michel Gautier - UPCP Métive
Collaboration milieu hospitalier : Christine Borrego - EHPAD Balay
Collaboration chorégraphique (country) : Martine Bugnazet et Brigitte Saintbonnet
Conseils et structure vannerie : Alain Massé
Photographies en extérieur : Cédric Roulliat
Photographies plateau : Jean-Louis Fernandez