JUAN - LA KATET COMPAGNIE - 2014

Juan / d’après Molière, Byron et d’autres / David Mambouch / La Katet Compagnie

 ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca  ©Michel Cavalca

« J’ai besoin d’un héros. » C’est par ces mots que commence l’incroyable poème de Byron, son œuvre maîtresse et la plus personnelle. Interrompue par la mort de l’auteur, elle raconte, sur un ton facétieux et volontairement provocateur, les péripéties de Don Juan, qui voyage à la toute fin du XVIIe siècle de l’Espagne à l’Angleterre, en passant par la Grèce et la Russie. Sous son aspect épique, son récit picaresque, Byron dessine un portrait du monde contemporain qui a gardé tout à la fois sa pertinence… et son impertinence.
L’incantation de Byron fait surgir le fantôme d’une autre pièce : celle de Molière. Dom Juan Tenerio, le lâche, l’assassin, fuyant de ville en ville, de plages en forêts, abandonnant sur le bord de la route les cadavres de ses ennemis comme ceux de ses innombrables conquêtes. Accompagné bien sûr de l’indéfectible Sganarelle, son apprenti, son adversaire.
Marche de mort sous la neige, où le froid ajoute encore à l’austérité des épreuves, et le sang versé vient rappeler, rouge sur blanc, la signature d’un pacte infernal.

Distribution

Texte : d’après Molière, Byron et d’autres
Mises en scene : David Mambouch
Jeu : Mathieu Besnier, Antoine Besson, Olivier Borle, Estelle Clément-Béalem
Louis Dulac, David Mambouch, Agnès Potié, Adolfo Vargas
Scénographie Benjamin Lebreton
Construction Balyam Ballabéni
Sculptures réalisées avec l’aide de Mayalen Otondo
Création lumière Yoann Tivoli
Création musicale et sonore Louis Dulac et Charlie Aubry d’après les propositions de Louis Dulac, Marion Leclerq, Martin Quay, David Mambouch
Costumes Catherine Ray
Entraînements quotidiens et assistanat Marie-Agnès Zellner