DURAS-PLATINI - CIE LES TROIS-HUIT - 2012

Duras-Platini / Guy Naigeon / Les Trois-Huit

 ©Aurelien Serre  ©Aurelien Serre  ©Aurelien Serre  ©Aurelien Serre  ©Aurelien Serre  ©Aurelien Serre  ©Aurelien Serre  ©Aurelien Serre  ©Aurelien Serre  ©Aurelien Serre  ©Aurelien Serre  ©Aurelien Serre  ©Aurelien Serre  ©Aurelien Serre  ©Aurelien Serre  ©Aurelien Serre  ©Aurelien Serre  ©Aurelien Serre  ©Aurelien Serre  ©Aurelien Serre

En décembre 1987, une rencontre entre deux artistes, un écrivain et un footballeur, est organisée par le journal Libération. L’écrivain c’est Marguerite Duras, qui vient d’écrire L’Amant. Le footballeur c’est Michel Platini, qui vient d’écrire Ma vie comme un match. Marguerite Duras interroge et s’interroge sur Platini. Michel Platini répond avec lucidité et humour, en « dribblant » avec intelligence. Vingt-cinq ans plus tard, le théâtre devient le terrain de jeu de cette rencontre improbable entre un mythe de la littérature et une légende du football.

Texte d’après l’interview publiée en décembre 1987 dans « Libération »
Mise en scène : Guy Naigeon
Jeu : Anne de Boissy et Stéphane Naigeon
Scénographie :Carmen Mariscal
Lumières et Scénographie :Yoann Tivoli
Son :Marie Nachury
Costumes :Clara Ognibene